À propos de nous


Le tapis pasyryk est considéré comme le plus ancien tapis du monde, fabriqué avec la technique de nouage au 5ème ou 4ème siècle avant JC.

Dans l’art persien du textile et des tapis, le métier du rofoogar (persien رفوگر) se développait. Le rofoogar est responsable de la restauration de toutes sortes de textiles, tissages à plat et tapis.

 

Dans les premiers temps de la culture persienne du textile et du tapis, le nomades nouaient des exemplaires pour leurs propres besoins. Seulement plus tard, cet artisanat gagnait en importance dans la société, dans le peuple et à la cour. A cause de la valeur croissante de ces objets d’art, il fallait quelqu’un pour la maintenance et la restauration des tapis- Le métier du rofoogar était né.

 

Notre premier nom de famille est Rofoogar, le deuxième Matin. En français, cela signifie « restaurateur honorable ». Depuis 1840, notre famille pratique cet artisanat magnifique. Selon la tradition, nous le continuons dans la ville hanséatique de Brême.



Je m’appelle Hedayat Rofoogar Matin, né en 1951 à Tabriz (Iran), et je suis restaurateur et créateur de textiles.

 

Quand j’avais 20 jours, ma famille a décidé de déménager à Téhéran. Surtout mon père était convaincu de cette idée à cause de la grande demande de la cour royale. Il voulait agrandir notre atelier.

 

A partir de l’âge de 9 ans je passais chaque jour après l’école dans notre atelier familiale pour apprendre l’artisanat spécial du restaurateur de textile.

Comme enfant, je n’étais pas seulement passionné par les couleurs, formes et motifs, mais aussi des histoires que mon père me racontait de son père, grand-père et l’arrière-grand-père, qui pratiquaient déjà cet artisanat.

 

Rofoogar est mon premier, Matin mon deuxième nom de famille.

Les deux mots sont originaire de la langue persienne et signifient “le restaurateur de textile” et “l’homme d’honneur/ courtisan”. 

 

„Tu portes le nom “restaurateur honorable”, alors tu travailles comme un homme d’honneur!”, mon père m’a dit une fois et j’essayais toujours de suivre son conseil.

A l’âge de 16 ans, en 1967, j’ai cofondé la première association de la restauration des tapis de Téhéran. Malheureusement, elle a été annulé et remplacée pendant la révolution iranienne. 

 

A l’âge de 20 ans, en 1971, j’ai été reconnu comme maître. Ceci était pour moi d’abord un titre formel parce que, selon la tradition, seulement mon père pouvait me l’accorder et il l’avait déjà fait avant sa mort en 1966.

 

Après la révolution iranienne et dans le temps de la guerre entre l’Iran et l’Irak (1981-1989), j’ai beaucoup voyagé et j’ai accepté des commandes à l'étranger. La plupart de demandes venaient des Pays-Bas, la Belgique, l’Angleterre, la France et l’Allemagne.

 

En 1994, j’ai décidé d’émigrer en Allemagne. Depuis cela, je travaille dans la ville hanséatique de Brême.

Aujourd’hui je suis membre de l’association actuelle des restaurateurs de tapis de Téhéran - comme maître reconnu de la restauration de tissages à plat et de Stopferei. De plus, je suis membre du corps des Stopfer des tapis de Téhéran (avec le numéro de membre: 40/2006140) et de la Chambre des métiers de Brême (numéro de membre: 0464011).

 

Par tradition, mes fils Massud et Mehrdad exercent encore cet artisanat magnifique!



Demandes

 Tél.: 0049 421 - 67321221

mail@rofoogar.com



Atelier Rofoogar

Feldstraße 160, 28203 Bremen

Tel.: 0421 - 67321221

mail@rofoogar.com